:: Doublonville :: Résidences :: Celeste Reiner et Santiago E. Pérez Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les retombées du massacre de la balade nocturne • Santiago E. Pérez

avatar
Celeste Reiner
DRESSEUR 04 Moyen
DRESSEUR 04 Moyen
⊱ MESSAGES : 1437
⊱ POKÉ$ : 59614
⊱ ARRIVÉE LE : 26/05/2013
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Déc - 21:42

Après une bonne dizaine de minutes à pleurer à chaudes larmes après ne pas avoir réussi à attraper le troisième pokémon qui s’était présentée à elle, Celeste avait réussi tant bien que mal à se relever, aidé par Erèbe. Elle s’essuya les yeux avec sa manche et baissa son regard triste vers son Démolosse peinait pour elle. Celle-ci frotta doucement sa tête contre sa jambe pour lui faire comprendre qu’elle la soutenait. La jeune femme à la chevelure aux couleurs multicolores s’accroupit auprès d’Erèbe et la serra contre elle avec tendresse, sans un mot. Elle la serra contre elle quelques instants avant de se relever et de se remettre en marche, cette fois-ci pour rentrer à leur appartement à Doublonville. Le trajet se fit dans le silence le plus total, elles ne croisèrent aucun pokémon et cela le valait mieux car elle n’aurait pas supporté un quatrième échec.

Avec un air las et fatiguée, la miss Reiner ouvrit la porte d’entrée de l’appartement qu’elle partageait avec Santiago et leurs pokémons respectifs. Sans jeter un seul regard aux habitants et sans prononcer un mot, elle claqua la porte d’entrée derrière elle, Erèbe ayant réussi à passer avant sa propriétaire. Elle se dirigea droit vers l’escalier qui menait jusqu’à sa chambre, là, elle remarqua brièvement que les deux pokémons qu’elle avait gagné au casino, son petit Sorbébé Shiny qu’elle avait nommé Pandora et son Lippouti qu’elle avait surnommé Gnaa. Celles-ci l’observèrent rentrer, restant silencieuse, alors qu’elles étaient en train de parler entre elles. Celeste ferma à clef sa chambre et se laissa tomber sur son lit, face contre son oreiller vert et rose ce coup-ci, puis fondit de nouveau en larmes.

Dépitaient et ne sachant pas ce qui se passait, les deux petits pokémons grimpèrent tant bien que mal sur le lit de la jeune femme à la chevelure multicolores. Les deux petits pokémons allèrent se placer chacune d’un côté de Celeste :

« Lippouti ? »

« Sorbébé ? »

La Lippouti se pencha, écarta une mêche de cheveux de sa nouvelle propriétaire et lui déposa un énorme bisou sur la joue ce qui eut pour effet de faire un arrêt momentané dans les sanglots de la jeune femme qui se mit sur le dos pour prendre ses deux nouveaux pokémons dans ses bras et se mettre sur le côté, face vers le mur. Elle les serra contre elle et se remit à pleurer à chaudes larmes. Elle les avait gagnés au casino, elle ne les avait pas attrapés. En pensant à cela, ses larmes redoublèrent d’intensité alors que les deux pokémons essayaient comme ils le pouvaient de la réconforter ne sachant pas pourquoi elle pleurait autant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Santiago E. Pérez
DRESSEUR 03 Amateur Confirmé
DRESSEUR 03 Amateur Confirmé
⊱ MESSAGES : 391
⊱ POKÉ$ : 53179
⊱ ARRIVÉE LE : 07/08/2013
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Déc - 18:59
Peu après la capture de son Abra, et l'évolution de son Natu, Santiago dû rentrer au restaurant familial pour aider sa mère à régler quelques détails. Entre autres, il prépara des pâtes à conserver pour le lendemain, et rangea la cuisine. Sa mère l'invita à rester dormir, mais il déclina l'offre. Après tout, il louait un appartement avec une amie, il pouvait bien profiter de son indépendance, non? Surtout qu'il avait promis qu'il s'occuperait du repas le soir étant donné qu'il avait un jour de congé.
Lorsqu'il sortit du restaurant, il se dirigea droit vers l'échoppe la plus proche. Là, entres quelques nourritures pokemons pour son équipe et celle de Celeste, il acheta aussi de quoi cuisiner ce soir, et un peu plus pour le lendemain. Là, il commença à rentrer chez lui, de bonne humeur.

Lorsqu'il arriva, il lui sembla que l'appartement était désert, ce qui lui sembla plutôt étrange car la nuit était déjà bien avancée, mais après tout, Celeste était extravagante, elle aurait parfaitement été capable d'arpenter Doublonville avec son Spectrum, Dokuteï, juste pour comprendre le sentiment d'un type spectre... Ou pour un concours de grimaces à la lueur de la pleine lune, à voir. Il se mit donc à l'oeuvre dans la cuisine, secondé par Gaïa. Il la regarda du coin de l'oeil ordonner les différentes gamelles pour les pokemons, et ne put s'empêcher de penser qu'elle mettait bien plus de soin à remplir celle d'Algos que celle des autres. Il eut un léger sourire, quand on savait qu'elle ne ratait jamais une occasion pour essayer de lui prouver sa supériorité! Malheureusement pour elle, l'Aligatueur de Celeste était plus grand que la normal, et il avait évolué avant elle, ce qui avait creusé considérablement l'écart de force entre les deux types eau.
Néanmoins, malgré ça, les deux équipes s'entendaient assez bien, de même que leurs dresseurs qui pouvaient se montrer assez puérils quand ils le voulaient.
C'est alors qu'un claquement de porte retentit. Le jeune dresseur sursauta et manqua de se couper un doigt, à la place, il s'en entailla un légèrement. Il étouffa un juron et mouilla sa blessure dans l'évier, là, il appela à voix haute.

- Celeste, c'est toi?!

Mais pour toute réponse, il entendit simplement une porte être fermée à clé. Il ne comprit pas, Celeste était une boute en train, pourquoi s'enfermer à clé? Il termina rapidement ce qu'il était en train de, couper des pommes de terre, et, un torchon à la main pour empêcher son doigt de saigner, se dirigea vers la porte de la chambre de Celeste. Il hésité à toquer, et rapprocha son oreille de la porte. Là, il entendit des sanglots monter de la chambre... Définitivement, ce n'était pas normal. Il fronça les sourcils, quelqu'un lui avait fait quelque chose? Elle avait été agressée? Non... Celeste savait se battre, et aucun de ses pokemons n'auraient laissé quiconque lui faire de mal.
Doucement, il toqua alors à la porte.

- Hé! Celeste? Tout va bien? On t'a fait du mal?

Il n'eut pas de réponse, l'ignorait-elle? Il fronça les sourcils, depuis le temps qu'ils se connaissaient... Il frappa de nouveau à la porte.

- Hé, allez, ouvre la porte, je lui pète la gueule à celui qui te fait du mal! Juste, tu me dis à quoi il ressemble!

Il attendit un instant une quelconque réponse, les mains posées sur le battant en bois. Allait-elle lui ouvrir?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Celeste Reiner
DRESSEUR 04 Moyen
DRESSEUR 04 Moyen
⊱ MESSAGES : 1437
⊱ POKÉ$ : 59614
⊱ ARRIVÉE LE : 26/05/2013
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Déc - 2:14
Tout était fichu. Tout. Tout. Enfin, selon elle et après cette soirée catastrophique. Pourquoi cela lui arrivait-il ? Elle était gentille avec les pokémons pourtant ? Même attentionnée ! Peut-être un peu trop certes … mais elle adorait les pokémons ! Même Algos, quand il était qu’un tout jeune Kaïminus avait pu recevoir toute l’affection du monde de la part de Celeste. Alors pourquoi, ce soir, elle n’avait pas réussi à attraper ces pokémons qui s’étaient présentés à elle ? Un Soporifick, une Nidoran et un autre Soporifick qui s’était présenté à elle, à moins que ce soit le premier qui soit revenu à elle ? Elle n’en savait trop rien. Les deux pokémons présent dans la pièce, soit la petite Sorbébé Shiny et la Lippouti qu’elle avait reçu au Casino, essayaient comme elles le pouvaient de comprendre ce qui se passait et en même temps, de remonter le moral de leur jeune propriétaire. Sans grand résultat, elles n’arrivaient à rien et étaient attristées de voir que Celeste était inconsolable.

La vie de son colocataire se fit entendre au niveau de sa porte de chambre. Elle n’avait pas vraiment prêté attention à sa voix quand elle était rentrée comme une furie dans l’appartement dans lequel ils cohabitaient en harmonie, tellement elle était démolie par ce qui c’était passé route 35. Entre deux sanglots, elle tendit pourtant l’oreille. Lui avait-on fait du mal ? Non pas vraiment, juste qu’elle avait mal au cœur car les pokémons n’avaient pas voulu d’elle en tant que dresseuse. Pourtant elle était gentille non ? Pensant à cela, ses pleures redoublèrent. Dokoutei, le seul certainement à pouvoir passer dans l’autre pièce sans avoir besoin d’emprunter la porte prononça un « Spectrum » à l’encontre de Santiago en passant à côté de lui, juste avant de traverser le mur à côté de la porte. Au bout de quelques secondes, il sortit juste sa tête à travers la porte, faisant face au jeune homme :

« Spectrum. » lâcha-t-il d’un ton plutôt neutre

Traduction plus commune : elle pleure. On remerciera Dokoutei qui nous donne là une information totalement … utile ? Plutôt inutile. C’était une constatation. Bon bref, Algos, avait tenté malgré son poids et sa taille de monter les escaliers qui menaient à la mezzanine mais au premier mini grincement il redescendit prestement au rez-de-chaussée, il s’éloigna de quelques pas pour voir sans soucis Santiago et la porte. Quant à Erèbe, elle s’était assise juste à côté du dresseur et gratter la porte de la chambre de la Reiner, lâchant quelques « Démolosse » pour lui dire d’ouvrir la porte.

De l’autre côté de la porte, sur son lit, la miss pleurait toujours à chaudes larmes. Comprendrait-il pourquoi elle pleurait ? Lui rirait-il au nez ? Elle n’en savait trop rien. Tout était embrumé dans sa tête. Celeste émit un reniflement et Gnaa, sa Lippouti lui écrasa un énorme baiser sur son nez, ce qui convainquit, allez savoir pourquoi, Celeste de se relever. Elle se mit alors en position assise, posant son Lippouti et son Sorbébé shiny sur ses cuisses, l’une devenant d’un coup tout froid, vous devinez bien sûr que cette cuisse était celle où le Sorbébé shiny était. Elle les observa à travers ses yeux embués puis tourna sa tête ornée d’une chevelure multicolores vers sa porte où elle voyait le « derrière » de son Spectrum qui avait toujours la tête de l’autre côté. Plusieurs minutes s’étaient écoulées depuis que Santiago avait parlé pour la dernière fois.

Tout d’abord, elle prit Pandora, son Sorbébé shiny et la posa sur sa tête, quelques flocons de neiges se mirent à tomber de chaque côté de la tête de la miss Reiner. Puis, elle prit entre ses deux mains sa Lippouti et la cala contre elle, dans ses bras. Elle se leva et se dirigea avec son pas mis-dansant/mi-sautillant qui lui était tellement propre vers sa porte. Elle s’arrêta près de l’arrière de Dokoutei et déverrouilla la porte puis l’ouvrit, se retrouvant avec à sa droite, la face assez neutre – enfin, comme la face d’un Spectrum peux être neutre … - et en face d’elle, Santiago et à ses pieds, Erèbe qui l’observait. Elle sera légèrement plus fort Lippouti puis prit la parole :

« Alors t’as intérêt à noter car ils étaient plusieurs ! C’est un Soporifick et une Nidoran ! Et peut-être un second Soporifick … mais c’était peut-être le même. Titi … je n’ai pas réussi à les attraper … suis nulle … suis une zéro, suis totalement nulle, suis pourrie, suis une incapable ! Pourtant je les aime les pokémons ! Je suis gentille avec eux, je les aime tellement ! Je m’occupe bien d’eux, hein Titi que je m’en occupe bien de mes pokémons ? Ils ne sont pas malheureux avec moi ! Mais je suis nulle ! Ils ont tous prit la fuite ! »

Et après avoir fini son petit monologue, elle fondit d’un coup, de nouveau en larmes, juste devant le dresseur. Sa Lippouti essaya de lui coller de nouveau un baiser, mais elle ne trouva pas vraiment d’endroit où déposer son gros baiser alors avec ses petits bras – ou pattes – essaya de lui faire un câlin tant bien que mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Santiago E. Pérez
DRESSEUR 03 Amateur Confirmé
DRESSEUR 03 Amateur Confirmé
⊱ MESSAGES : 391
⊱ POKÉ$ : 53179
⊱ ARRIVÉE LE : 07/08/2013
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Déc - 22:34
Toujours contre la porte, il attendait une quelconque réaction de sa colocataire, mais rien ne vint, elle pleurait toujours, et lui ne savait pas pourquoi. Lorsqu'il sentit quelque chose se frotter à sa jambe droite, il baissa les yeux et vit qu'Erèbe, la Démolosse de la jeune fille, était tout aussi inquiète que lui, si ce n'était plus, et grattait le pas de la porte avec anxiété pour signifier à sa dresseuse de la laisser entrer. Rien n'y faisait.
Dokoutei entra alors dans l'action et, usant de sa capacité à perdre consistance, se faufila au travers de la porte pour récolter des informations. Lorsqu'il se retourna, à moitié à l'intérieur de la chambre, à moitié à l'extérieur, il fixa Santiago d'un air neutre et n'eut pour seul information à donner qu'un simple "Spectrum...". Blasé, le dresseur soupira, il ne comprenait pas les pokemons, mais il se doutait bien que ce que le spectre venait de lui dire n'était pas... Comment dire... Capital.
En bas, il entendit un grincement venant des escaliers, suivit d'une descente en trombe, il devina l'Aligatueur de la jeune fille, mort d'inquiétude. Il tapa donc de nouveau à la porte. Celeste ne lui répondait toujours pas, il hésita à la laisser tranquille, après, tout, il était vrai qu'elle était dans son bon droit de déprimer, mais il n'aimait pas la voir dans cet état, c'était trop inhabituel...Trop... Pas elle! Bref, il resta campé sur ses positions, la Démolosse à ses côtés incitant sa dresseuse à leur ouvrir. C'est alors que Celeste se décida enfin à les écouter.
De là où il était, Santiago entendit des bruits de pas et se décala quelques peu de la porte pour laisser sa colocataire ouvrir.
Lorsque cela fut fait, il se retrouva face à un spectacle qu'il n'aurait jamais crut voir. Les yeux bouffis, légèrement décoiffée, Celeste semblait abattue. Sur sa tête, se tenait son Sorbébé, et dans ses bras, son Lippouti tentait de la réconforter.
Elle prit alors la parole d'une voix que ses anciens sanglots rendaient tremblante.

- Alors t’as intérêt à noter car ils étaient plusieurs ! C’est un Soporifik et une Nidoran ! Et peut-être un second Soporifick … mais c’était peut-être le même.

Il ouvrit de grands yeux, signe qu'il ne comprenait pas trop où elle voulait en venir, mais elle détailla bien vite sa mésaventure.

- Titi … je n’ai pas réussi à les attraper …

Ah, tout s'expliquait... Il retint un léger sourire, amusé. Louper une capture pouvait arriver même au meilleur, mais il était vrai qu'en louper trois, ça pouvait en déprimer plus d'un. Malheureusement, il avait du mal à concevoir, surtout après la capture de son Abra et l'évolution de Shiva. Néanmoins, son expression s'effaça bien vite lorsque son amie repris.

- Suis nulle … suis une zéro, suis totalement nulle, suis pourrie, suis une incapable ! Pourtant je les aime les pokémons ! Je suis gentille avec eux, je les aime tellement ! Je m’occupe bien d’eux, hein Titi que je m’en occupe bien de mes pokémons ? Ils ne sont pas malheureux avec moi ! Mais je suis nulle ! Ils ont tous prit la fuite !

Et de nouveau, elle éclata en sanglot. Légèrement surpris, Santiago regarda autour de lui l'inspiration divine qui lui permettrait de réconforter Celeste, mais apparemment, le seul message qu'Arceus voulait lui envoyer, c'était
"Débrouille toi, c'est ton amie!"
Il tenta donc un sourire réconfortant et posa sa main droite - la gauche étant entaillée - sur la tête de sa colocataire, prenant garde à ne pas faire tomber le petit pokemon de glace. Là, il la patpata (ADMIRE C'TE EXPRESSION!) avec douceur et se baissa légèrement pour apercevoir son visage baigné par les larmes.

- Allez allez... Celeste, c'était juste pas ton soir, c'est tout, la prochaine fois, tu les capturera tous!

Il voulut lui sourire, mais apparemment, cette explication ne lui suffisait pas et elle ne semblait pas vouloir se calmer.

- Oh, allez Celeste, pleure pas, tu nous fais à tous de la peine...

Alors, sans prévenir, il ouvrit grand les bras et l'enlaça doucement, pour tapoter son dos, prenant garde à ne pas asphyxier le Lippouti déjà dans les bras de la dresseuse. Les calins, y a que ça de vrais! Il la berça alors doucement.

- Allez Celestounette, tu sais bien que tes pokemons t'aiment, regarde, ils sont tous inquiets pour toi. Même Algos tente de défier les lois de la gravité pour te rejoindre.

Il l'écarte alors doucement de lui et fouilla dans sa poche d'une main pour en sortir un paquet de mouchoir.

- Tiens, mouche toi un bon coup et arrête de pleurer. Tu sais, il y a pas mal d'agitation ces temps-ci à la Tour Radio, on sait pas trop ce que c'est, mais ça peut influencer le comportement des pokemons sauvages, alors tu vois? C'est pas de ta faute.

Il lui sourit pour la réconforter, espérant qu'elle se calmerait.

_____________________
[Hrp : Oui, dans mon esprit, c'est pas encore officiel pour la Team Rocket au moment de ce rp :3c ET VOILA! Je suis en retard pour me préparer :,D Mais! J'ai réponduuu /tourne/]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Celeste Reiner
DRESSEUR 04 Moyen
DRESSEUR 04 Moyen
⊱ MESSAGES : 1437
⊱ POKÉ$ : 59614
⊱ ARRIVÉE LE : 26/05/2013
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Jan - 22:44
Pleurer la soulager quelque peu. Elle était triste. Certes, ça ne durerait pas une éternité mais sur le coup, elle était complètement abattue. Elle avait quand même raté trois captures d’affilé ! Alors, elle évacuée sa tristesse par les larmes et les sanglots ce qui était complètement inhabituel pour elle car elle était un véritable bout en train. Bien sûr, les deux petits pokémons dans la chambre essayaient comme elles le pouvaient de la réconforter, sans franchement avoir de résultat plus ou moins visibles. Bien sûr, son Spectrum, décida de rentrer dans la chambre vu qu’il était le seul en capacité de rentrer dans la pièce qui était fermée à double tour. Mais bon, Dokoutei étant Dokoutei, n’allait pas croire qu’il allait des informations pour aider. Il donna juste une constatation qui était déjà faites, que Celeste pleurait.

Et puis, la miss Reiner finit par se décider à se lever de son lit et d’en finir avec sa prostration. Elle avait des amis de l’autre côté de cette porte qui s’inquiétaient pour elle. Même Dokoutei, même s’il ne le montrait pas, s’inquiétait pour elle. Avec ses deux petits pokémons sur elle, elle alla déverrouiller et ouvrir la porte. Là, elle vit Santiago et Erèbe qui semblaient tout deux inquiet. Alors, elle déballa le tout, tout ce qui lui était arrivée durant cette soirée. Elle lui parla du Soporifick qu’elle avait rencontré ainsi que la Nidoran et le second Soporifick qu’elle avait rencontré en route 35. La jeune fille à la chevelure multicolore vit qu’il ne semblait pas comprendre au vu de la tête qu’il tirait alors qu’elle lui parlait de ces trois pokémons qu’elle avait rencontrés, à moins que le second Soporifick qu’elle ait rencontré soit au final un seul et unique Soporifick. Mais au fur et à mesure qu’elle parlait, il semblait qu’il commençait à comprendre ce qui lui était arrivé. Elle se reçut la main droite de son colocataire sur sa tête et il la patpata, à ce geste, elle lui adressa un faible sourire, tout petit mais il était bien là mais elle continuait pour autant à verser des larmes sur ses joues.

Quand Santiago lui dit qu’Algos, son Aligatueur tentait même de défier les lois de la gravité pour essayer de la rejoindre, cela lui arracha un rire. Ça allait mieux maintenant. Elle avait réussi à rire alors ça allait mieux. Elle redevenait peu à peu elle-même, comme elle était normalement quoi ! En plus, elle était bien là, dans les bras de Santiago, un câlin, ça fait toujours du bien ! Avec un petit reniflement, elle garda dans un bras sa Lippouti et de l’autre elle prit un mouchoir dans le paquet de mouchoirs que lui tendait Santiago tout en l’écoutant parler. La Tour Radio. Oui, elle avait pu remarquer que certains pokémons agissaient bizarrement en ce moment. Les siens non. Mais d’autres oui. Son explication était plausible, totalement plausible :

« Oui, les pokémons sont étranges en ce moment. Peut-être as-tu raison et j’ai peut-être croisé des pokémons affectaient … on descend ? Tu étais en train de cuisiner non ? Oh ! Tu t’es blessé au doigt ! Attends ! » elle se précipita dans sa chambre et son Sorbébé Shiny s’accrocha tant bien que mal sur sa tête pour ne pas tomber

Celeste posa avec douceur le Lippouti et le Sorbébé Shiny sur ce qui lui servait de bureau et elle se mit à chercher dans ses affaires. Puis, elle revint à grands pas vers Santiago et lui dévoila ce qu’elle avait trouvé, un pansement ! Elle enveloppa la blessure avec le pansement puis revint vers les deux pokémons et les prit dans ses bras. Une fois revenue vers Erèbe, elle s’accroupit devant elle et lui colla un gros baiser sur son front avant de se relever et d’adresser un beau sourire à Santiago :

« Bon on y va ? » dit-elle d’une voix joyeuse

Son chagrin était passé et sa joie, son état normal était revenu. Tout était revenu à la normal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Santiago E. Pérez
DRESSEUR 03 Amateur Confirmé
DRESSEUR 03 Amateur Confirmé
⊱ MESSAGES : 391
⊱ POKÉ$ : 53179
⊱ ARRIVÉE LE : 07/08/2013
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Jan - 2:05
- Oui, les pokémons sont étranges en ce moment. Peut-être as-tu raison et j’ai peut-être croisé des pokémons affectés … On descend ? Tu étais en train de cuisiner non ?

Elle avait retrouvé le sourire... Arceus soit loué. Il lui rendit l'expression et la patpata de nouveau, soudain, elle fixa sa main avec attention.

- Oh ! Tu t’es blessé au doigt ! Attends !

Il la vit se précipiter hâtivement dans sa chambre et observa avec amusement le Sorbébé se cramponner à la chevelure de feu de la jeune femme pour ne pas tomber. Il attendit qu'elle terminer de farfouiller dans son bureau en croisant des bras, puis, lorsqu'elle revint, il voulut lui assurer de ne pas s'inquiéter pour son doigt, mais elle lui montra fièrement un pansement. Il tendit finalement sa main pour la laisser appliquer la chose puis, il remua le doigt pour s'habituer à la pression qu'exerçait le pansement. Dans quelques heures, il ne saignerait plus, et il pourrait le retirer, en attendant, s'il voulait cuisiner, il ne devait pas mettre de sang partout.
Celeste quant à elle s'accroupit devant sa fidèle Démolosse, inquiète pour sa dresseuse, et l'embrassa sur le front pour la rassurer, puis, elle se releva tout sourire et se dirigea vers le jeune dresseur.

- Bon on y va ?

Santiago acquiesça, lui même avec un sourire éclatant. Il passa le premier pour descendre, et vit que Gaïa tentait de mordre le bras d'Algos. Il savait parfaitement qu'elle ne lui ferait pas de mal, de même que l'Aligatueur, aussi, il déclara à l'attention de sa colocataire.

- On a intérêt à se dépêcher, sinon, ils vont se manger entre eux!

Il ne put s'empêcher de rire, ce qui attira l'attention de sa Crocrodile qui le fixa d'un air qui voulait dire "Arrête de rire, ce que je fais est très sérieux!". Ils se dirigèrent alors vers la cuisine. Là, sur une table étaient déjà disposées les gamelles des pokemons des deux dresseurs, manquait plus qu'à les faire frire ainsi que les oeufs qui attendaient à côté.

- Ecoute, tu peux servir les pokemons en premier, je vais mettre pas mal de temps à faire cuire les pommes de terres...

Et pendant qu'il disait ça, il allumait la gazinière et plaçait une poêle huilée sur le feu. Là il attendit un instant que l'huile commence à sautiller. Là, il plaça ses morceaux de patates et les arrosa à nouveau d'huile. Mmmh, pas très diététique tout ça, mais tellement bon! Et puis, quand on est dresseur, les calories ne sont pas un problème face au nombre d'heures de marche qu'ils affrontaient quotidiennement!
Il attrapa une spatule en bois qui trainait là et commença à remuer sa future nourriture. Du coin de l'oil, il remarqua que Gaïa attrapa la gamelle d'Algos avant que Celeste ne la touche et l'apporta vers l'immense Aligatueur. Elle lui tendit, tout en tentant de rester fière et détachée, ce qui arracha un sourire un Santiago, et lorsque Celeste passa près de lui, il lui glissa, complice.

- Ils sont pas trop mignons tous les deux?

Il gloussa doucement et repris son oeuvre. Lorsqu'il jugea que ses pommes de terre étaient assez cuites, il les retira dans une assiette, puis s'occupa des oeufs.

- Ca va être bientôt prêt, tu peux mettre la table s'il te plait?

Il lui lança un sourire et surveilla de nouveau les oeufs, puis, quelques minutes plus tard, il se retourna, la poêle à la main, prêt à servir les assiettes.

- Alors, c'est qui qui est contente d'avoir un coloc" qui cuisine?

Il afficha un sourire rayonnant, jubilant de lui même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Celeste Reiner
DRESSEUR 04 Moyen
DRESSEUR 04 Moyen
⊱ MESSAGES : 1437
⊱ POKÉ$ : 59614
⊱ ARRIVÉE LE : 26/05/2013
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Jan - 0:34
Son chagrin était quelque peu passé. Son attention s’était fixé sur autre chose que cette balade nocturne qui avait été un véritable fiasco et c’était mieux comme ça. Remarquant que Santiago s’était blessé, elle s’était précipitée à travers sa chambre pour lui dégoter un pansement, pansement avec des dessins de Toudoudous dessus bien sûr. Une fois revenue jusqu’à lui, elle lui déposa avec délicatesse le dit pansement, il ne saignerait plus comme ça. La Reiner lui adressa un petit sourire, contente d’avoir pu « sauver » le doigt de son colocataire. Puis, elle s’accroupit face à sa Démolosse et lui écrasa un gros baiser sur son front tout en tenant contre elle sa Lippouti, son Sorbébé shiney s’accrochant quelque peu à elle, même si celle-ci flottait … Celeste se releva et s’adressa à Santiago, lui demandant s’ils descendaient.

Ils descendirent donc et du coin de l’œil, Celeste remarqua que la Crocodil essayait de mordre son propre Aligatueur, pourtant, elle ne s’en soucia pas. Il ne risquait rien. L’un comme l’autre n’essayeraient pas de faire du mal à l’autre. La jeune femme à la couleur multicolores se pencha et déposa les deux petits pokémons à terre, leur adressa un petit sourire et poursuivit sa route jusqu’à la cuisine :

« Gaïa n’aura pas l’estomac assez grand pour avaler Algos. » dit-elle tout en riant légèrement

La dresseuse illégale écouta son colocataire lui dire qu’elle pouvait donner les gamelles à leurs pokémons vu que le repas ne serait pas prêt de sitôt. Sans un mot, un doux sourire sur ses lèvres, elle s’exécuta. Elle prit tout d’abord la gamelle d’Erèbe qui se mit tout de suite à manger puis, alors qu’elle allait prendre la gamelle de son Aligatueur, ce fut la Crocodil de Santiago qui la prit avant même qu’elle est pu l’attraper et l’apporter à Algos. Celeste l’observa, légèrement ahurie, c’était quand même son Algos non ? C’était à elle de le nourrir non ? Elle était tout de même amusée par le comportement de Gaïa même si légèrement ahurie par son comportement. Prenant les gamelles de Pandora et Gnaa elle les leur apporta puis, passant près de Santiago, elle l’écouta lui parler :

« Oui. Tu vas voir, quand Gaïa va devenir une Aligatueur, on ne va plus pouvoir les séparer ! » dit-elle d’un ton quelque peu amusé

Elle s’occupa de donner les gamelles à chaque pokémons présent dans l’appartement, chacun se jetant sur sa nourriture dès qu’il recevait sa gamelle. Après cela, Santiago lui demanda de mettre la table, Celeste se lava les mains et prépara une belle et jolie table pour tous les deux, légèrement dans ses pensées. Une fois cela fait, elle s’assit sur l’un des tabourets et attendit avec patience, pensant à la prochaine séance de Tai Chi qu’elle ferait au Parc Naturel de Doublonville avec ses pokémons. Son regard grisâtre se releva vers son colocataire quand celui-ci s’adressa à elle, prêt à servir la nourriture, la miss Reiner sourit et lui répondit :

« C’est moi ! Et les autres pokémons aussi … »

Une fois que le repas fut servi, elle se mit à manger tranquillement sans un mot, se concentrant plus sur sa nourriture qu’autre chose. En même temps, la marche l’avait creusé ! Son oreille entendit un bruit derrière elle et elle avala sa bouchée rapidement pour faire entendre sa voix de façon claire et nette :

« Dokoutei ! On ne joue pas avec la nourriture ! Tu reposes ta nourriture ou tu la manges. »

Elle n’avait pas eu besoin de se tourner pour savoir ce qui se passait. Son Spectrum fit mine de manger mais quelques instants plus tard il relevait sa main, prêt à lancer sa nourriture de nouveau, mais cette fois-ci, Celeste se tourna à moitié et planta son regard dans le sien :

« Dokoutei ! J’ai dit on ne joue pas avec la nourriture ! C’est clair ?! »

Elle attendit qu’il mange ce qu’il avait dans la main avant de se tourner devant son assiette et se remettre à manger. Son Spectrum était calmé à présent et n’essayerait plus de recommencer. Vidant son assiette, Celeste tendit avec un sourire celle-ci vers Santiago :

« Du rab » ? »

Après avoir été resservit, elle mangea quelques bouchées avant de faire de nouveau entendre sa douce voix dans l’atmosphère de l’appartement :

« Bon sinon, toi, ta journée, ça s’est passé comment ?

Même si la sienne avait été une catastrophe, elle était intéressée d’entendre celle de Santiago.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Santiago E. Pérez
DRESSEUR 03 Amateur Confirmé
DRESSEUR 03 Amateur Confirmé
⊱ MESSAGES : 391
⊱ POKÉ$ : 53179
⊱ ARRIVÉE LE : 07/08/2013
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Jan - 23:36
- C’est moi ! Et les autres pokémons aussi …

Les deux colocataires étaient tout sourire, ils s'entendaient bien, et avaient bien fait de louer un appartement ensembles. Après avoir jubilé un instant, Santiago décida finalement d'arrêter la torture et de servir leurs assiettes. Il reposa ensuite la poêle qu'il tenait à la main et s'installa en face de Celeste. Les deux dresseurs se transformèrent alors en une sorte de créatures sauvages dénuées de paroles, car tous deux commencèrent à engloutir leurs assiettes respectives sans un mot. Il fallait dire que la déception de Celeste avait dut lui creuser l'appétit, de même, la réussite de Santiago lui avait donné énormément faim! Soudain, il releva les yeux, et stoppa la course de sa fourchette, à mi hauteur entre la table et sa bouche. Il s'apprêta à faire remarquer à sa colocataire que Dokoutei était sur le point de gâcher la si merveilleuse nourriture qu'il... Avait acheté au centre commercial, mais celle-ci n'en eut pas besoin.
Terminant d'avaler une bouchée, sans lever les yeux ni se retourner, elle déclara, impérative :

- Dokoutei ! On ne joue pas avec la nourriture ! Tu reposes ta nourriture ou tu la manges.

Le spectrum stoppa son élan, puis, fit mine de manger, lançant de temps en temps des regards discrets vers les dresseurs. Santiago eut un léger sourire, puis, tenta de reprendre son repas. Néanmoins, de nouveau son regard fut attiré par le spectre.

- Dokoutei ! J’ai dit on ne joue pas avec la nourriture ! C’est clair ?!

Celeste était tournée à moitié pour fixer son pokemon. Amusé par la situation, Santiago observa comment le garnement se rendait aux ordres de sa dresseuse et commençait à manger, résigné et déçu de ne pas pouvoir causé un plus grand bazar. La jeune femme eut alors le loisir de pouvoir terminer son assiette en paix, tandis que Santiago concluait déjà la sienne.

- Quelle autorité! Tu vois que tu es bonne dresseuse.

Déclara t-il rieur, un sourire en coin. Sa vis-à-vis sourit et, après avoir terminé son assiette, la tendit vers son colocataire. Elle n'avait pas à formuler un mot qu'il savait déjà ce qu'elle voulut aussi le " Du rab ? " qui s'ensuivit n'était pas utile. Il avait même fait plus que deux portions, conscients qu'ils se resserviraient tout deux. Il attrapa donc l'assiette que lui tendait Celeste, puis récupéra la sienne avant de se relever et de les resservir.

- A ton service ma'ame~

Il replaça l'assiette devant sa colocataire et se rassit pour recommencer à manger. Apparemment, leurs appétits étaient calmé, car ils étaient enclins à discuter, et si Santiago n'avait aucune idée de quel sujet il pourrait aborder, Celeste, elle, avait déjà un thème tout trouvé.

- Bon sinon, toi, ta journée, ça s’est passé comment ?

Il mâchonna un instant, les yeux levés au ciel, comme pour réfléchir. Etait-ce une bonne idée de parler de sa propre journée qui avait été excellente à une Celeste qui venait d'essuyer un échec cuisant? Peut être pas, mais en même temps, il était convaincu que sa colocataire saurait faire la part des choses, aussi, il redescendit le regard vers elle et laissa se dessiner sur son visage un immense sourire.

- Tu n'as pas vu quand tu as déposé les gamelles? Shiva a évolué en Xatu!

Cela ne l'étonnait pas, déjà Natu, le pokemon de type psy venait souvent en retard à l'heure du repas, c'était donc une habitude de laisser sa gamelle près de celle de Gaïa pour que la Crocrodile surveille qu'aucun autre pokemon ne lui vole de nourriture.

- En fait, j'ai fait une sortie aujourd'hui sur la route 34. J'avais entendu parler d'une migration, je me suis donc dit que je pourrais en profiter, au lieu de ça, j'ai vu un Abra.

Il prit une bouchée de pomme de terre, prit le temps de la mâcher et de l'avaler pour reprendre son récit.

- J'avais justement Shiva avec moi à ce moment là, et je sais pas comment, mais il a réussi à déstabiliser le Abra suffisamment longtemps pour que je puisse lancer ma pokéball sans qu'il ne lance Téléport!

Il sourit à nouveau, il ne pouvait pas cacher qu'il était assez fière de sa journée, de sa capture et de l'évolution de son pokemon, même si cela pouvait paraître hautement égoïste vis-à-vis de Celeste.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Celeste Reiner
DRESSEUR 04 Moyen
DRESSEUR 04 Moyen
⊱ MESSAGES : 1437
⊱ POKÉ$ : 59614
⊱ ARRIVÉE LE : 26/05/2013
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Mar - 19:21
Elle était bien contente d’avoir rencontré Santiago à Rosalia, car il était le meilleur colocataire qu’on puisse avoir selon elle. Il était adorable, gentil, souriant, ils s’entendaient parfaitement bien et quand il était là, elle n’avait pas à se soucier de faire la cuisine car c’était lui qui le faisait et elle pouvait donc prendre tout son temps pour ses études et son « boulot ». Non sérieusement, elle était vraiment ravie d’avoir le jeune homme comme ami et colocataire. En plus, leurs pokémons s’entendaient plutôt bien ce qui faisait un ensemble harmonieux. Et puis, elle était intéressée de voir ce qui se passerait quand Gaïa évoluerait en Aligatueur. Elle était quasiment sûre qu’il y aura quelque chose entre elle et son propre Aligatueur, Algos. Surtout vu la façon dont se comporter Gaïa, quelque chose lui disait qu’une fois qu’elle serait devenue une Aligatueur, Algos s’intéresserait bien plus à elle.

Ne pouvaient-ils pas dîner tranquille ? On dirait que non ? Car le Spectrum de la demoiselle avait décidé de débuter une bataille de nourriture. Mais la dites bataille fut avortée par sa dresseuse qui n’avait pas vraiment besoin de le voir pour savoir ce qu’il voulait faire. En même temps, ils avaient liés un tel lien de complicité depuis qu’il était rentré dans sa pokéball dans la Tour Cendrée. En plus de faire régulièrement des concours de grimaces, Celeste arrivait à présent à anticiper les gestes de son Spectrum ce qui fit qu’elle n’eut pas à se retourner la première fois pour que le dit pokémon fasse mine d’arrêter de vouloir lancer de la nourriture. Mais elle le connaissait que trop bien et ce fut lors de la seconde fois qu’elle se retourna pour bien lui faire comprendre qu’elle n’accepterait pas qu’il débute une bataille de nourriture ce qui eut comme effet de calmer les ardeurs de Dokoutei qui se mit à manger docilement et calmement :

« Si tu le dis … » dit-elle en passant sa main sur sa nuque légèrement gênée par le compliment

Le repas semblait pouvoir être prit calmement maintenant que Dokoutei avait cessé de vouloir foutre le bazar. Ainsi donc, Celeste put finir son assiette et demanda à son colocataire du rab. En même temps, il était tellement bon cuisinier et puis, elle avait faim, terriblement faim. Après avoir un peu mangé, de quoi quelque peu calmer sa faim, elle se décida à lancer un nouveau sujet de conversation. Elle l’observa manger, les yeux au ciel, réfléchissant à la question qu’elle venait de lui poser. Entre deux bouchées elle fit entendre sa voix pour lui répondre :

« Je ne l’ai pas vu alors non je n’ai pas pu voir ça, mais en tout cas, toutes mes félicitation ! » déclara-t-elle simplement d’une voix neutre avec un petit sourire sur ses lèvres

A la suite de sa phrase, elle l’écouta lui expliquer le tout. Sa sortie sur la route 34 car il avait entendu parler d’une migration, le fait qu’il avait finalement attrapé un Abra grâce à Shiva qui va réussi à déstabiliser suffisamment longtemps le pokémon, c’est vrai que ce pokémon était vraiment difficile à attraper. A peine avait-on eu le temps de l’apercevoir qu’il prenait la fuite en se téléportant. Un fin sourire s’étira sur ses lèvres et elle parla :

« Eh bien je suis contente et fière de toi Titi ! Et tu vas l’appeler comment cet Abra ? Shiva a évolué juste après la capture ? » dit-elle avant de reprendre son repas où elle s’en était arrêtée

Elle ne prenait pas mal ce qu’il venait de lui dire. Il avait réussi, elle non, ce n’était pas pour ça qu’elle se fâcherait contre lui ou se sentirait mal. Elle était sincèrement contente pour lui et tout aussi fière de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Balade nocturne - PV (terminé)
» Balade Nocturne [PV Itsumy et Deino, si tu veux]
» Balade nocturne [ pv : Matt ]
» [FB -3 mois] Balade nocturne sur west blue [ solo]
» Balade nocturne (ouvert)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libertas Pilieus  :: Doublonville :: Résidences :: Celeste Reiner et Santiago E. Pérez-
Sauter vers: